Qu’est-ce que Debian finalement ?

  Yes !

Le projet Debian est une association d’individus qui ont pour cause commune de créer un système d’exploitation libre. Ce système d’exploitation que nous avons créé est appelé Debian.

Un système d’exploitation est l’ensemble des programmes et utilitaires de base qui permettent de faire fonctionner votre ordinateur. Au cœur d’un système d’exploitation se trouve le noyau. Le noyau est le programme le plus fondamental sur l’ordinateur, il fait toute la gestion de base des ressources et vous permet de lancer d’autres programmes.

Les systèmes Debian utilisent actuellement le noyau Linux ou le noyau FreeBSD. Linux est un logiciel initié par Linus Torvalds et développé par des milliers de programmeurs de par le monde. FreeBSD est un système d’exploitation comprenant un noyau et d’autres logiciels.

Cependant, un travail est en cours pour fournir d’autres noyaux � Debian, principalement Hurd. Hurd est une collection de serveurs qui fonctionnent au-dessus d’un micronoyau (tel que Mach) pour implémenter différentes fonctionnalités. Hurd est un logiciel libre produit par le projet GNU.

Une grande partie des utilitaires de base qui constituent le système d’exploitation proviennent du projet GNU ; d’où les noms : GNU/Linux, GNU/kFreeBSD et GNU/Hurd. Ces utilitaires sont libres eux aussi.

Bien sûr, ce que veulent les gens ce sont des logiciels applicatifs : des logiciels pour les aider à faire ce qu’ils souhaitent faire, depuis l’édition de documents jusqu’à la gestion d’une entreprise en passant par les jeux et la réalisation d’autres logiciels. Le système Debian est fourni avec plus de 59000 paquets (des logiciels précompilés mis dans un format sympathique pour une installation facile sur votre machine), un gestionnaire de paquets (APT) et d’autres utilitaires permettant de gérer des milliers de paquets sur des milliers d’ordinateurs aussi facilement que d’installer une seule application. Tout cela est libre.

C’est un peu comme une tour. À la base, le noyau, au-dessus les utilitaires fondamentaux, puis tous les logiciels que vous lancez sur l’ordinateur et au sommet de la tour, Debian qui organise soigneusement l’ensemble afin que tout puisse fonctionner correctement.

Est-ce que tout est gratuit ?

Vous pourriez penser : Pourquoi est-ce que les gens passent des heures de leur temps libre à réaliser des logiciels, les empaqueter soigneusement et ensuite les donner ? Les réponses sont aussi variées que les gens qui contribuent. Certaines personnes aiment aider les autres. Beaucoup réalisent des programmes pour en savoir plus sur les ordinateurs. De plus en plus de gens cherchent à éviter l’inflation des prix des logiciels. Une foule de plus en plus nombreuse contribue en remerciement de tous les logiciels libres géniaux qu’ils ont reçus des autres. Beaucoup de gens du monde académique créent des logiciels libres pour aider à la diffusion de l’utilisation des résultats de leurs recherches. Des entreprises aident à maintenir des logiciels libres de façon à avoir leur mot � dire sur la façon dont ils sont développés — il n’y a pas de moyen plus rapide pour avoir une nouvelle fonctionnalité que de la développer soi-même ! Bien sûr, beaucoup d’entre nous trouvent simplement cela très amusant.

Debian est si attachée au logiciel libre que nous avons jugé utile que notre engagement soit formalisé dans un document écrit. C’est pourquoi, notre Contrat social est né.

Bien que Debian croit au logiciel libre, certains cas existent où les gens veulent ou ont besoin de mettre des logiciels non libres sur leur machine. Chaque fois que c’est possible Debian le permettra. Un nombre croissant de paquets existent dont l’unique tâche est de permettre d’installer un logiciel non libre dans le système Debian.

Vous dites libre, mais les CD-ROM ou la bande passante coûtent cher !

Vous vous demandez peut-être : si le logiciel est libre, alors pourquoi dois-je payer un vendeur pour un CD-ROM, ou un fournisseur d’accès pour la bande passante ?

En achetant un CD-ROM, vous payez le temps et l’investissement en capital pour la fabrication des disques, ainsi que le risque (au cas où ils ne seraient pas tous vendus). En d’autres termes, vous payez le support physique utilisé pour fournir le logiciel, et non le logiciel lui-même.

Quand nous utilisons le mot « libre » (« free » en anglais), nous nous référons à la liberté du logiciel, et non au fait qu’il ne coûte rien. Vous pouvez en lire plus sur ce que nous entendons par « logiciel libre » et ce que la Fondation pour le logiciel libre (« Free Software Foundation » en anglais) dit à ce sujet.

La plupart des logiciels coûtent plus de cent dollars américains. Comment pouvez-vous les fournir gratuitement ?

Une meilleure question est : comment les entreprises de logiciel arrivent-elles à faire payer autant ? Le logiciel, ce n’est pas comme fabriquer une voiture. Une fois que vous avez fait une copie de votre logiciel, le coût de production pour en fabriquer un million de plus est faible (ce n’est pas « pour rien » que Microsoft a autant de milliards en banque).

Voyez cela d’une autre façon : si vous aviez une réserve infinie de sable dans votre arrière-cour, vous pourriez vouloir donner le sable. Il faudrait être fou, cependant, pour payer pour un camion qui l’amènerait chez les autres. Vous voudriez qu’ils viennent et le récupèrent eux-mêmes (ce qui est l’équivalent de télécharger par le web) ou ils pourraient payer quelqu’un d’autre pour l’amener à leur porte (équivalent à acheter un CD). C’est exactement la manière dont Debian opère et cela explique pourquoi les CD/DVD sont si peu chers (seulement environ 12 dollars U.S. pour 4 DVD).

Debian ne gagne pas d’argent par la vente de CD-ROM. En même temps, l’argent est nécessaire pour payer les dépenses comme les noms de domaine et le matériel. C’est pourquoi, nous demandons que vous achetiez aux vendeurs de CD-ROM qui donnent une partie de votre dépense à Debian.

Quels matériels sont pris en charge ?

Debian fonctionne sur presque tous les ordinateurs personnels, y compris la plupart des anciens modèles. Chaque nouvelle version de Debian prend généralement en charge un nombre toujours plus grand d’architectures d’ordinateur. Pour une liste complète de celles qui sont actuellement prises en charge, consultez la documentation de la version stable.

Presque tous les matériels courants sont pris en charge. Si vous voulez être sûr que tous les périphériques connectés à votre machine sont pris en charge, consultez la page du wiki « DebianOn ».

Peu d’entreprises rendent la prise en charge difficile en ne publiant pas les spécifications de leur matériel. Lorsque cela arrive, il est possible que vous ne puissiez pas utiliser leur matériel avec GNU/Linux. Certaines entreprises fournissent des pilotes non libres, mais cela peut poser problème si l’entreprise fait ensuite faillite ou arrête de prendre en charge le matériel que vous avez. Nous vous recommandons d’acheter du matériel uniquement chez les fabricants qui fournissent des pilotes libres pour leurs produits.

25 septembre 2020 17 h 01 min

43 vues totales, 0 aujourd'hui